8 Mars - Cent ans de luttes... Et même un peu plus !

La journée des femmes célébrée le 8 mars trouve son origine en 1910, lors d’une réunion de la Conférence des femmes qui avait lieu en marge de l’Internationale Socialiste.


Le mouvement féministe est évidemment beaucoup plus ancien. Des femmes qui ont voulu faire reconnaître leurs droits, leurs dons, leur indépendance, il y en eut tout au long de l’histoire de l’humanité.


Claire-Maire, héroïne romanesque, est le fil rouge de cette chronique féministe qui s’étend sur plus de deux siècles. Fille d’ouvriers, elle naît en 1910 et nous présente ici ses ancêtres en féminisme, du moins certaines qu’elle estime particulièrement : Olympe de Gouges, Pauline Roland, Hubertine Auclert, Louise Michel… Divers courants du féminisme au XIXème siècle sont évoqués : associations « féminines » ou « féministes », ces dernières militant avant tout pour une réforme en profondeur de la société avec les partis socialistes.


Dans la deuxième partie, une remontée du siècle écoulé depuis ce fameux mois de mars 1910 permet de rencontrer des militantes étonnantes : Madeleine Pelletier, Louise Weiss, et bien évidemment Clara Zetkin. Claire-Marie, notre héroïne, observe de son regard plein de sagacité, de bon sens mais aussi de naïveté, les remous du siècle et les prises de position des militantes contemporaines. Elle est le témoin des luttes pour l’amélioration de l’indépendance des femmes, des acquis progressifs et aussi des reculs temporaires.


Cet ouvrage n’oublie pas la dimension internationale de la journée des femmes : après avoir évoqué les avant-gardistes en Amérique et en Allemagne, l’héroïne de cette chronique décrit certaines luttes et manifestations qui se déroulent aux quatre coins de la planète au XXIe siècle. A travers un florilège de moments vécus pour célébrer cette journée, nous ferons un point sur la situation des femmes aujourd’hui et sur les combats encore à l’ordre du jour.



Share |

 

Détails sur 8 Mars - Cent ans de luttes... Et même un peu plus !


Auteur : Odile Glinel
Date de parution : 2009-11-20
Format : 148X210 / 274 pages
ISBN : 978-2-35930-004-8
Voir le communiqué de presse

En stock
Prix : 14.9 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Mise au point - (Essais)...


La seule chose à briser, c'est le silence

654 000 femmes déclaraient avoir été victimes de violences physiques en 2009 soit plus de 20 000 qu’en 2008. C’est ce qui avait conduit le Gouvernement de l’époque à proclamer la lutte contre les violences faites aux femmes « grande cause nationale » en 2010.

Sous le béton, des racines

Dans les années 83-85 le racisme était à son comble : bavures policières, meurtres d’arabes et d’antillais, alliance RPR -FN à Dreux et vedettariat ( déjà !) de Le Pen.

Pour une culture citoyenne
Pour une culture citoyenne Militant, élu, responsable d'action culturelle, l'auteur situe son e...
Tous les livres de Collection - Mise au point - (Essais)

Nous vous conseillons également...


La France que nous voulons
T'es Gonflée !
Les parias de Damas

Je suis de l’avis de cet exilé russe opposé à Staline, qui n’a eu cesse de le combattre et qui s’est consacré à la philosophie après sa mort : le pouvoir autoritaire doit être dénoncé avant sa disparition, sinon l’intellectuel engagé participe par son silence à sa reproduction sous une autre forme.