J'aime pas les riches

Depuis au moins trois décennies, depuis que les financiers ont remplacé les investisseurs, depuis que le business a remplacé la politique, avec la fin des Trente Glorieuses, et les grands tournants libéraux qui ont rendu de plus en plus difficiles la vie des classes laborieuses, une seule catégorie s'en est plutôt bien sortie: celle des riches.

Tous les nantis, les possédants, les rentiers continuent de voir leurs capitaux et leurs patrimoines augmenter, et pourtant ils ne cessent de se plaindre; dès qu'il est question de toucher à une once de leurs intérêts ils montent au créneau avec l'aide de tous ces réseaux institutionnels, économiques et médiatiques qui leur sont inféodés.

Les jérémiades de tous ces gens fortunés, dont la plupart n'ont pris que la peine de naître, ont donc fini par très sérieusement m'échauffer les oreilles. Car au-delà même du fait qu'elles sont indécentes, elles procèdent aussi d'une insidieuse volonté de présenter la catégorie des gens riches comme une classe supérieure qu'on ne doit pas empêcher de prospérer. Et le pire c'est que ça marche ! Beaucoup de pauvres trouvent tout à fait normal qu'il y ait des gens qui s'enrichissent sur leur dos. Et se trompent d'adversaire social. Voilà pourquoi j'aime pas les riches !

Non seulement parce que les riches ne méritent pas d'être aimés tant leurs comportements égoïstes et méprisants font fi de la société toute entière, mais aussi parce qu'eux-mêmes n'ont aucune légitimité à provoquer une quelconque fascination ou un quelconque sentiment positif.

Et ce livre le prouve!

|

 

Détails sur J'aime pas les riches


Auteur : Christian Grégoire
Date de parution : 2014-10-15
Format : 140X210 / 136 pages
ISBN : 978.2.35930.137.3
Voir le communiqué de presse

En stock
Prix : 12 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Mise au point - (Essais)...


Sous le béton, des racines

Dans les années 83-85 le racisme était à son comble : bavures policières, meurtres d’arabes et d’antillais, alliance RPR -FN à Dreux et vedettariat ( déjà !) de Le Pen.

La France que nous voulons
Exploitées ? Le travail invisible des femmes

...Elles ont beau travailler, se former, assumer la double journée, elles sont souvent invisibles...

Tous les livres de Collection - Mise au point - (Essais)

Nous vous conseillons également...


C'est pas Alzheimer pour tout le monde

 


La jeunesse est le plus merveilleux des bouquets, la vieillesse le plus exquis des mets...

 «Pouah....Alzheimer… sûrement pas moi... »

La guerre des croûtons

Au secours, les vieux de la vieille sont de retour !

Les religieux à table

Du souffle vital à consommer sans retenue au coup de pied d’un ange dans les fesses d’un prophète qui rend impropre à la consommation tout steak, de la coupe de vin contenant le sang du fils d’un dieu...